m

Lorem ipsum dolor amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Baker

Follow Us:
+39 02 87 21 43 19
Mon - Fri: 07:00 am - 05:00 pm

Blog

Accueil   ok    Test Cake Factory Délices : l'usine à gâteau de Tefal nous laisse chocolat – Les Numériques

Test Cake Factory Délices : l'usine à gâteau de Tefal nous laisse chocolat – Les Numériques

Avis utilisateurs (0)

Lancé en 2018 avec l’objectif de simplifier la cuisson des gâteaux, le Cake Factory de Tefal a depuis eu droit à une déclinaison Délices proposant un nouveau programme pour les crèmes desserts.
Le Cake Factory Délices est le troisième modèle de la gamme. Il suit le Cake Factory premier du nom et le Cake Factory+, dont il se distingue principalement par ses programmes automatiques. Tefal en propose un nouveau pour les crèmes desserts en remplacement du programme prévu pour faire fondre le chocolat présent sur les premiers modèles. Les quatre autres programmes automatiques sont en revanche conservés. C’est aussi le cas du programme manuel, mais la déclinaison Délices a pour particularité d’être livrée avec de nouveaux moules de la collection Créabake plutôt qu’avec des moules en silicone. L’ensemble a été lancé au prix de 160 €.
Le Cake Factory Délices reprend le design du premier modèle. Un choix plutôt étonnant dans la mesure où Tefal avait décidé de remplacer les touches de rose par du marron sur le second. La firme a donc fait marche arrière et l’on retrouve sur le nouveau modèle un mariage de blanc et de rose qui n’aide certainement pas à s’y retrouver dans la gamme — nous l’estimons néanmoins un peu plus engageant.

Tefal Cake Factory Délices

L’appareil mesure toujours 30,5 x 33,5 x 19,5 cm et pourra être rangé sans trop de difficultés, mais il est plus intéressant de le garder à disposition sur le plan de travail. Après tout, l’un des avantages du Cake Factory sur le four classique, selon Tefal en tout cas, est qu’il ne demande pas de préchauffage et doit donc permettre de gagner du temps… Encore faut-il ne pas en perdre en le rangeant et le sortant à chaque utilisation. Quoi qu’il en soit, le Cake Factory Délices repose sur de petits pieds antidérapants et se branche à l’aide d’un câble d’environ 1 m de long. Une poignée est toujours disponible sur l’arrière pour le transporter, mais on regrette que Tefal n’ait pas pris soin d’installer une sécurité pour bloquer le couvercle qui se balance donc lors du transport et ne permet pas de garder les moules à l’intérieur. Ledit couvercle ne se verrouille d’ailleurs pas lors de l’utilisation.

Tefal Cake Factory Délices

Bien sûr, le Cake Factory a surtout pour mission de faciliter les réglages de cuisson. Il est pour cela doté de cinq programmes automatiques, dont un nouveau : Crèmes desserts. Il remplace le programme Fonte de chocolat des précédentes versions, dont on retrouve néanmoins les programmes Gâteaux à partager, Gâteaux individuels, Cœur coulant et Meringues.
Chacun de ces programmes est symbolisé par de petites icônes alignées sur le panneau de commandes à l’avant de l’appareil, mais il faut toujours utiliser les flèches d’en dessous pour les sélectionner. Là encore, aucun changement. Nous aurions aimé que Tefal profite de cette nouvelle version du Cake Factory pour ajouter des touches sous les icônes. La sélection se montre donc toujours aussi peu intuitive, même si l’on acquiert vite les bases pour lancer les cuissons en un tournemain. On apprécie en outre de trouver des boutons physiques plutôt que sensitifs : il sera possible de les actionner même avec les mains humides ou couvertes de pâte pour les plus maladroits… ou les plus gourmands — pourquoi sortir une cuillère pour goûter les préparations quand on peut le faire avec les doigts ?

Tefal Cake Factory Délices

Un mode manuel est proposé à côté des modes automatiques. Il permet surtout de prendre le contrôle sur la température, seul paramètre réellement imposé par les modes automatiques, car la durée prédéfinie pour chacun peut être ajustée. On pourra d’ailleurs utiliser ce mode manuel pour remplacer le programme Fonte de chocolat des anciens modèles ; Tefal conseille alors de régler la température sur 140 °C. La température se règle à 5 °C près et la durée à la minute près grâce aux flèches et au petit afficheur numérique qu’elles entourent.

Tefal Cake Factory Délices

Le Cake Factory Délices permet de prolonger facilement une cuisson à la fin du temps sélectionné au départ si le gâteau n’est pas cuit, mais impose d’ouvrir l’appareil pour vérifier au risque de le faire retomber. Sur ce point, le four se montre plus pratique puisqu’il est généralement possible de garder un œil sur l’avancée de la cuisson à travers la vitre. Évidemment, le four laisse aussi plus de choix en matière de moules. Le Cake Factory Délices est livré avec un grand moule en aluminium de 19 x 23 cm auquel s’ajoutent 12 moules en acier CréaBake : 6 à muffins et 6 à mini-cakes. Soulignons que les moules CreaBake se glissent dans une plaque pouvant en accueillir une demi-douzaine. Comme le grand moule, ils sont couverts d’un revêtement anti-adhésif et d’autres formes sont disponibles dans le commerce (madeleine, cannelé, dôme, facettes).
Le nouveau Cake Factory est aussi compatible avec les moules en silicone des premiers modèles, tandis que des pots en verre sont proposés en sus pour les crèmes. Il n’est hélas jamais possible de cuire plus de six formats individuels par fournée avec les moules de Tefal, et il est probable que ce soit encore moins avec des moules individuels standards, qui pourront être déposés dans le grand moule ou sur une grille vendue séparément.

Tefal Cake Factory Délices

Pour les grands formats, il faudra probablement se contenter du moule fourni, lequel a en outre l’inconvénient de reposer directement sur le rebord de l’appareil. Il est particulièrement difficile de le saisir lorsqu’il est chaud et le laisser dans l’appareil en fin de cuisson risque d’entraîner une surcuisson. Tefal a tenté de corriger le tir sur la plaque CréaBake. Le rebord est légèrement relevé pour former des petites poignées de chaque côté, mais il est difficile de glisser des maniques en dessous. Enfin, le Cake Factory Délices a tendance à beaucoup chauffer sur l’extérieur. Un problème que nous avions soulevé sur le premier modèle. Il faudra donc redoubler de vigilance avec les enfants, pourtant au cœur de la communication de Tefal.

Température sur l'extérieur du Cake Factory Délices en fonctionnement.

Température sur l’extérieur du Cake Factory Délices en fonctionnement.

Température sur l’extérieur du Cake Factory Délices en fonctionnement.

Pour aider les utilisateurs à profiter du Cake Factory Délices, Tefal l’accompagne d’un petit livret de recettes, mais aussi d’une app mobile bien plus riche. Celle-ci fournit en effet de nombreuses recettes (près de 4000) et en accueille régulièrement de nouvelles grâce à une communauté très active. En effet, si Tefal propose directement des recettes, les utilisateurs ont la possibilité de soumettre les leurs. Et comme pour les Cookeo de Moulinex, également du groupe SEB, ils sont nombreux à le faire. Il y a donc de quoi faire, tant en sucré qu’en salé, et plusieurs moyens sont proposés pour les découvrir : recherche classique, recherche par ingrédients, thématiques…
Le Cake Factory Délices devra être nettoyé après chaque utilisation, mais il est préférable de le laisser totalement refroidir avant de s’y atteler. L’extérieur de l’appareil est majoritairement lisse, même au niveau du panneau de commandes, et il suffit donc généralement d’un coup de chiffon humide pour éliminer les éventuelles coulures de pâte… à condition de ne pas laisser sécher.

Tefal Cake Factory Délices

Nous n’avons pas éprouvé plus de difficultés du côté des moules, tous pourvus d’un revêtement anti-adhésif limitant les risques d’y retrouver des morceaux de gâteau après le démoulage. Le grand peut en outre passer au lave-vaisselle et élimine tout risque de voir la pâte couler sur la plaque réflectrice qui recouvre la résistance en cas de débordement, ce qui n’est pas le cas des mini-moules CréaBake. Il est néanmoins possible de déclipser et retirer cette plaque réflectrice pour la nettoyer au besoin, et ainsi accéder à la résistance.

Tefal Cake Factory Délices

Comme un four, le Cake Factory Délices est équipé de deux résistances qui lui permettent de chauffer par le haut et le bas, entre 40 °C et 240 °C si l’on se réfère aux températures disponibles en mode manuel. La réalité est un peu différente.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 40 °C.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 40 °C.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 40 °C.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 240 °C.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 240 °C.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le mode manuel et la température réglée sur 240 °C.
En plaçant nos sondes à l’intérieur du grand moule, nous avons mesuré des températures au-dessus de 50 °C en réglant l’appareil sur 40 °C et autour de 220 °C en le réglant sur 240 °C. Il est donc difficile de lui faire confiance et, globalement, préférable de régler la température un peu au-dessus de celles que préconisent les recettes classiques pour arriver à une cuisson correcte. La température est en revanche très homogène et la chauffe somme toute rapide.
L’intérêt du Cake Factory réside surtout dans ses programmes automatiques qui ne se contentent pas de chauffer à une température prédéfinie. Rappelons en effet que certains comportent plusieurs étapes devant aider les pâtisseries à se développer au mieux grâce à des températures différentes. C’est notamment le cas du programme Gâteaux à partager commun à toutes les versions, lequel doit progressivement porter la température à 220 °C pour laisser à la pâte le temps de pousser, puis stabiliser la température pour cuire cette dernière et enfin laisser la température redescendre jusqu’à 160 °C afin de ralentir la cuisson tout en desséchant la pâte pour qu’une croûte se forme sur l’extérieur.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Gâteaux à partager.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Gâteaux à partager.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Gâteaux à partager.
Nos mesures ont là encore révélé des écarts avec les températures cibles : jamais la température n’a excédé 204 °C au cours du programme. Le Cake Factory Délices peine donc une nouvelle fois à atteindre la température exigée, ce que nous avions d’ailleurs pu constater avec le premier modèle. Nous aurions pu nous contenter de reprendre les mesures réalisées sur le Cake Factory de 2018 tant elles sont proches des nouvelles, pour les programmes qu’ils partagent en tout cas : Gâteaux à partager donc, mais aussi Gâteaux individuels, Cœur coulant et Meringues.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Cœurs coulants.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Cœurs coulants.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Cœurs coulants.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le mode Meringues.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Meringues.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Meringues.
Pour le nouveau programme dédié à la cuisson de crèmes desserts, Tefal ne nous a malheureusement pas confirmé la ou les température(s) que devait utiliser le Cake Factory Délices. Nos mesures ont vu la température monter durant environ 25 min à l’intérieur de l’appareil jusqu’à atteindre environ 115 °C, puis se stabiliser jusqu’à la fin du programme qu’il devrait donc être possible de reproduire facilement avec le mode manuel des anciens modèles.

Température à l'intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Crèmes desserts.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Crèmes desserts.

Température à l’intérieur du Cake Factory Délices avec le programme Crèmes desserts.
Comme nous l’avions souligné à l’occasion d’une news labo, les recettes de crème au four préconisent généralement des températures bien plus élevées que 115 °C, mais celles de Tefal ne demandent pas de bain-marie pour limiter la chauffe et notre crème aux œufs était correctement cuite à l’issue du programme.
Article recommandé : 
Si le Cake Factory Délices se contente pour le reste de reprendre les programmes des anciens modèles, à l’exception du programme Fonte de chocolat, nous avons réalisé quelques essais pour le plus grand plaisir de nos collègues.
Nous avons commencé par le moelleux au chocolat blanc du livret de recettes, que nous n’avons d’ailleurs pas trouvé très précis dans le déroulé des étapes. Nous avons également dû doubler les quantités afin de remplir le grand moule pourtant conseillé par Tefal. Quoi qu’il en soit, le gâteau est ressorti parfaitement cuit du Cake Factory Délices avec le programme prévu pour les gâteaux à partager réglé sur 30 min. Soulignons que Tefal indique de faire fondre le chocolat directement dans l’appareil en réglant l’appareil sur 140 °C avec le mode manuel, qui permet donc de se passer du programme dédié des anciens modèles.

Notre moelleux au chocolat blanc prêt à cuire.

Notre moelleux au chocolat blanc prêt à cuire.

Notre moelleux au chocolat blanc prêt à cuire.
Nous avons enfin retenté la recette des cœurs coulants au chocolat qui étaient ressortis trop cuits, et sans cœur coulant donc, du premier Cake Factory lors de notre test. Cuisson réussie, cette fois ! À la fin du programme, les gâteaux ont conservé ce fameux cœur coulant. Il est à noter que la pâte n’a pas totalement cuit sur le dessus. On aurait aimé trouver une belle croûte à casser pour arriver au cœur coulant. La cuisson a été assez longue : 17 min contre une dizaine au four traditionnel.

Nos cœurs coulants et notre moelleux au chocolat blanc après cuisson.

Nos cœurs coulants et notre moelleux au chocolat blanc après cuisson.

Nos cœurs coulants et notre moelleux au chocolat blanc après cuisson.
Résolument orienté vers les familles et les enfants avec son coloris acidulé, le Cake Factory Délices souffre des mêmes manquements que le premier modèle en matière de sécurité et présente finalement trop peu d’intérêt face au mini-four, à peine plus encombrant et bien plus polyvalent. Le Cake Factory Délices n’en demeure pas moins un appareil de cuisson facile à utiliser avec ses programmes automatiques auxquels s’ajoute un mode manuel permettant de s’écarter des recettes du livret et de l’application. Excellente source d’inspiration, cette dernière ne cesse de s’enrichir grâce à une communauté de passionnés qui constitue probablement le meilleur argument du Cake Factory Délices — et des Cake Factory en général.
Entre papote et popote, Mathieu, c'est un peu le bon pote de la rubrique Maison. Mais mieux vaut le fuir pour garder la ligne… et sa concentration.
Suivez-nous

source

POST A COMMENT

0

PANIER Is Empty

No products in the cart.