m

Lorem ipsum dolor amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Baker

Follow Us:
+39 02 87 21 43 19
Mon - Fri: 07:00 am - 05:00 pm

Blog

Accueil   ok    Pourquoi et comment se marie-t-on dans le Puy-de-Dôme en 2022 ? – La Montagne

Pourquoi et comment se marie-t-on dans le Puy-de-Dôme en 2022 ? – La Montagne

Publié le 19/06/2022 à 07h00
Stéphanie Merzet
En 2022, ils seront nombreux à se dire oui pour la vie. Il faut dire que certains de ces nouveaux mariés souhaitaient déjà se passer la bague au doigt en 2020 ou en 2021, mais qu’un certain virus en avait décidé autrement… Aujourd’hui, la fête a enfin repris ses droits avec non seulement une envie encore plus forte de la célébrer, mais aussi avec de nouveaux codes…  
premium Quel est ce phénomène qui relance les mariages, mais pas forcément devant le maire ?
 Il fut un temps où l’on se mariait d’abord et l’on fondait une famille ensuite. Aujourd’hui, ce n’est plus toujours le cas. 
« Je dirais que la moitié des couples qui se marient ont des enfants », constatent aussi bien la wedding planner de Carpe Nuptialem, Karine Lemarchand, que Christophe Tardieu de la boutique clermontoise Martine Mariages. 
C’est d’ailleurs le cas de Jessica et Laurent qui sont d’abord passés par la case bébé avant celle de l’union officielle : « Pour nous, avoir un enfant était plus “engageant” que tout le reste, et le mariage est dans la continuité. » 
Selon beaucoup de professionnels du mariage, comme l’Atelier Blatin à Clermont-Ferrand qui confectionne des costumes sur mesure pour hommes, « cette période de crise sanitaire a aussi resserré les liens et a poussé des couples à s’engager devant Monsieur le Maire alors qu’il ne l’aurait peut-être pas fait autrement. C’est une valeur refuge dans tout ce marasme. » 
Si la robe de princesse ne faisait plus florès au profit du style champêtre-bohème, elle fait son grand retour comme l’indique Christophe Tardieu de la boutique Martine Mariages.
« Ce type de robe, comme le style sirène est à nouveau très demandé. Cette tendance correspond à cette envie de faire les choses en grand, de faire la fête… Les hommes également osent plus de couleur dans leur tenue. Ils ne portent plus de cravate et préfèrent le nœud papillon beaucoup plus festif. » 
Autre mouvance, tout à fait dans l’ère du temps, est d’acheter sa robe de mariée d’occasion.
« C’est la possibilité de trouver une belle robe de créateur 40 à 60 % moins cher que le prix initial. C’est aussi un geste écoresponsable et l’occasion de donner une nouvelle vie à une robe de mariée. Autre avantage, les futures mariées retardataires peuvent ainsi trouver leur bonheur à quelques semaines, voire à quelques jours, du mariage ! », détaille Stéphanie Marchandin, de la boutique de Cournon-d’Auvergne Mademoiselle a dit oui, spécialisée dans les robes de seconde main et outlet.
L’amas de petits choux n’est plus le chouchou des mariés. Place au wedding cake élaboré par un cake designer…
« Les futurs mariés veulent des naked caked “chic et bohème” avec du biscuit et une finition à la crème. Les saveurs sont plutôt classiques : framboise, fraise, vanille, afin de convenir à l’ensemble des invités. Nous sommes donc sur des textures savoureuses et moelleuses, de quoi donner des sueurs froides à la livraison ! », confirme Lætitia Goncalves, de Lætitia Magicake.
premium Laetitia Goncalves est cake designer à Clermont-Ferrand
Ces dernières années, les convives sont de moins en moins nombreux, rendant les mariages plus intimistes. On parle même de “microwedding”.
« Aujourd’hui, les parents des futurs mariés sont beaucoup moins impliqués dans l’organisation et le financement du mariage. Du coup, les couples sont plus libres de leur choix. Ils ne se sentent pas obligés d’inviter de vagues connaissances à la demande de leurs parents. Ils convient les personnes qu’ils côtoient vraiment », souligne Julie Ferranton, wedding designer.
Cette tendance a l’avantage d’être plus libre dans la gestion de son budget et de pouvoir mieux profiter de ses invités le jour J. 
C’est terminé le traditionnel repas des mariés avec entrée, plat, trou normand (etc.) comme l’indique Nathalie Tixier de Solignat Traiteur.
« Les mariés mettent l’accent sur le vin d’honneur avec des ateliers interactifs comme de la découpe de jambon ou la cuisson de la viande sur une plancha devant les convives. C’est devenu un cocktail dînatoire et de ce fait, on passe directement au plat durant le repas. » 
Les cérémonies laïques connaissent un grand succès auprès des mariés. Photo Franck Boileau
Tout droit venues des États-Unis, les cérémonies laïques donnent une valeur forte au mariage. Elles complètent notamment celle de la mairie qui n’est absolument pas personnalisée.
« Les cérémonies laïques sont arrivées en France il y a une dizaine d’années et il y a un véritable boom depuis 2020. C’est une organisation au cordeau », explique Karine Lemarchand, wedding planner mais aussi officiante de cérémonie laïque certifiée pour Carpe Nuptialem.
Discours, choix des musiques, des rituels, des interventions… Rien n’est laissé au hasard et tout doit correspondre à l’image des mariés. « Ce sont des moments très riches en émotions », poursuit Karine Lemarchand.  
Mariages, PACS… Les chiffres dans le Puy-de-Dôme
Covid oblige, en 2020, le nombre de mariage avait chuté de 34,1 % en France et de 33, 2 % dans le Puy-de-Dôme selon l’INSEE… Mais depuis, ce type d’union repart de plus belle. En revanche, elle semble tout de même reculée au profit du PACS. 
En 2019, le département recensait 2.001 mariages. En 2020, ce chiffre est tombé à 1.337.
À Clermont-Ferrand, l’état-civil a enregistré 358 cérémonies en 2019, contre 261 en 2020.
Mais en 2021, les données ont augmenté puisque ce sont 376 unions qui ont été célébrées soit un peu plus qu’en 2019 (358) et qu’en 2018 (341).
Toutefois, même si le mariage connaît un certain engouement actuellement, en plus de l’effet “rattrapage post-covid”, il n’atteint pas les chiffres du PACS et particulièrement à Clermont-Ferrand.
En effet, la capitale auvergnate enregistre beaucoup plus de PACS avec 665 unions en 2018, 699 en 2019, 586 en 2020 et 661 en 2021.
À ce jour, pour l’année 2022, la mairie de Clermont-Ferrand a déjà notifié 144 mariages célébrés et 268 PACS conclus.
Créé en 1999, le pacte civil de solidarité a vraiment le vent en poupe. 
Salons du mariage dans le Puy-de-Dôme
Ces rendez-vous permettent aux futurs mariés de rencontrer en en un seul lieu traiteurs, photographes, fleuristes tailleurs, bijoutiers… Ils proposent également des défilés et des ateliers.
Les 24 et 25 septembre : salon du mariage à la Grande Halle d’Auvergne à Cournon-d’Auvergne (plus d’infos à venir).
Les 1er et 2 octobre : salon du mariage au Studio 120 (5 €/personne, gratuit pour les enfants, de 10 heures à 19 heures, garderie pour les enfants). Route de Sarliève, à Cournon-d’Auvergne près du Zénith d’Auvergne.
Stéphanie Merzet 
 
Vous pouvez envoyer cet article par email à vos amis.
Soyez le premier à commenter cet article
20 places à gagner !
Jouez et gagnez vos places pour la soirée de concerts du vendredi 1er juillet

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

source

POST A COMMENT

0

PANIER Is Empty

No products in the cart.