m

Lorem ipsum dolor amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Baker

Follow Us:
+39 02 87 21 43 19
Mon - Fri: 07:00 am - 05:00 pm

Blog

Accueil   ok    Marseille, rendez-vous en bas du jeudi 26 au lundi 30 mai. – Radio Nova

Marseille, rendez-vous en bas du jeudi 26 au lundi 30 mai. – Radio Nova

Télécharger l’application Nova
Radios
Podcasts
L'Actu
Le shop
Combat
Rechercher
Accédez à l’intégralité des Inrockuptibles
Vous êtes déjà abonné ?
7 min
par Baba Squaaly
Publié le 27 mai 2022 à 18 h 13 min
Mis à jour le 31 mai 2022 à 10 h 38 min
Marseille, Rendez-vous en bas
Rendez-vous en bas, au coin de ta rue, dans ton rade préféré, ta salle de concert adorée, ta galerie chérie. Rendez-vous en bas parce que c’est aussi là qu’est la vie. En bas de chez toi, et tout en bas de la France, ici à Marseille et dans les environs, parce que c’est là que la pulpe est secouée !
Une autre Italie est à découvrir au MuCEM. C’est aux 21 lettres de l’alphabet italien que colle cet abécédaire transalpin, colonne vertébral d’Une autre Italie, la nouvelle exposition du MuCEM : « A » comme « Antichità », « B » comme « biscotti », « C » comme « costumi », « D » comme « devozione »… pour définir cette autre Italie, cette Italie qui n’est pas celle de nos souvenirs d’écolier ou de touriste. Toutes les consonanti (consonnes) et vocali (voyelles) de cet abécedaire sont illustrés par des pièces choisies parmi les collections du MuCEM. Des pièces qui nous racontent comme le ferait des ethnologues de retour d’une mission d’un autre bout du monde pas si lointain que ça, cette Italie populaire, son quotidien, ses costumes, ses coutumes, ses croyances, ses fêtes et son artisanat. (Inaugurée  hier, l’exposition est à découvrir jusqu’au 10 octobre dans la salle des collections du Fort Saint-Jean — Entrée par l’esplanade du J4 ou par la passerelle du MuCEM, côté Panier — Tous les jours, sauf le mardi de 10h à 20h et de 10h à 19h après. — 11 € / Tarif réduit : 7,5 €.).
Le Printemps de l’Art Contemporain envahit Marseille. Trois semaines durant d’aujourd’hui au 12 juin qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse grand beau, c’est le Printemps de l’Art Contemporain à Marseille comme ailleurs dans la région ou même dans le pays de France. Ici dans la Cité de Phocée, un moulon de lieux culturels et d’art contempo’ ouvrent leurs portes en fin d’aprem pour cette inauguration. Jeunes talents autodidactes ou tout juste sortis d’écoles ou des Beaux-Arts, artistes confirmés et valeurs sûres exposent leurs créations. On circule donc des 17 h de l’Usine Pillard, non loin de Plombières, à La Friche la Belle de Mai, au Frac à la Joliette, aux Ateliers Jeanne Baret au Canet, à Vidéochroniques au Panier, à Fotokino ou au Sissi Club aux Réformés, à la Galerie des Grands Bains Douches à la Plaine… Plutôt que de les citer tous, au risque d’en oublier, autant faire une virée sur le site de la manif, manif qui ne finit jamais par des coups de bâtons ou des balles de flashballs, mais plutôt dans la bonne humeur et l’extase de la découverte. Aix-en-Pro, Chateauneuf-le-Rouge, Istres, le Tholonet, Miramas, St-Rémy-de-Provence et Vitrolles jouent aux aussi le jeu du Printemps de l’Art contemporain. (Jusqu’au 12 juin. Toutes les infos sont ici.)
Le Collectif Musique de Fête orientalise le Makeda, qui ne demande pas mieux ! Collectif porté par le label Nowadays Records et le producteur Kasbah, Musique de Fête a les oreilles grand ouvertes vers l’Orient, un Orient qu’ils aiment et partagent en musique. Au menu de cette soirée : le trio marseillais Zar Electric et les DJs/Producteurs Kasbah et Bab qui dans leur set respectif croisent grooves empruntés aux musiques traditionnelles du Maghreb, du Moyen-Orient, et beats d’aujourd’hui. La sono-mondiale chère à nos oreilles, n’a pas fini de nous surprendre ! (Dès 22h au Makeda — 103, rue Ferrari — 13005 — 7 € en prévente, 10 € sur place + 1 € d’adhésion.). 
Le Super Cafoutch, le premier supermarché coopératif et participatif de Marseille, fait la fête à Coco Velten.Sans même attendre l’ouverture prochaine rue du Chevalier Roze, de ce supermarché d’un nouveau genre, de ce Super Cafoutch (c’est son nom) où le client n’est pas le pigeon, ni le dindon de la farce, mais plutôt, mais aussi le patron, l’employé et au final le client, les activistes de ce projet, ont choisi de faire la fête afin d’attirer à eux de nouveaux membres. Au menu : un table bien garnie en tapas végétarien cuisinés par Quentin de l’asso La Roche et l’Oiseau, et le concert d’Alpha Diallo suivi par celui du Jo Keïta Quartet. Originaire de Côte d’Ivoire, Jo Keïta est une des voix africaines qui nourrit, régénère le son marseillais. A surveiller. (Dès 18h à Coco Velten — 16, rue Bernard du Bois — 13001 — Prix libre en soutien à Super Cafoutch.).
Culture Debout, un festival solidaire et gratuit au Parc Longchamp. Organisé par Emmaüs Pointe Rouge, Banlieue Santé 13 et Sol en Si avec le soutien de la Mairie des 4 & 5 ardts de Marseille, Culture Debout propose « 3 jours de concerts, de danse, de partage et de bonheur », car le vivre ensemble s’imagine en toute simplicité autour de la fête. Cette première soirée tape du pied avec le live d’ATOEM, un duo rennais de machino’ suivi du DJ-set du Marseillais Jack Ollins. (Dès 18h devant les fontaines du Parc Longchamp — Entrée Libre.).
Une première ce soir au festival Culture Debout au Parc Longchamp. La deuxième soirée de ce festival solidaire et gratuit s’organise autour de Chinese Man Records, le label des Chinois comme on surnomme avec affection ces musiciens, producteurs et DJs qui nous ont habitués à un son très actuel, rentre dedans, ouvert sur le monde, entre hip-hop, ragga, et electro et emprunts aux musiques du monde. Cette soirée est l’occasion de découvrir à 20h le nouveau projet de Mattéo, l’un des trois Chinese. Si l’aventure solo n’est pas nouvelle pour Matteo qui a déjà publié Scaglia, un album sous son seul prénom en 2018, il revient une fois passées les deux premières crises du Covid avec Mattéo & Bro, un nouveau répertoire et un live où il partage la vedette avec une formation (contrebasse, batterie, guitare, cuivres et bois puisqu’on y entend aussi du duduk, et sur certains titres même la voix d’une chanteuse), soit un total de 8 pour un show forcément plus organique. En un mot comme en cent, ça joue ! Ensuite le combo Youthstar & Miscellaneous prendront les micros avant que les les Matteo, High Ku et Sly fassent tourner le son aux platines ! (De 19h à 22h au Parc Longchamps — Entrée libre.).
Bookmakers sur scène , le bon pari ! Podcast de Richard Gaitet pour Arte Radio, Bookmakers « écoute les ecrivain.e.s  détailler leurs secrets d’écriture. ». Ce samedi, pour le festival Oh les beaux Jours, Richard Gaitet, le podcasteur en question mais aussi l’homme qui fait parler les livres à Nova et prépare en coulisse la célébration de nos 40 ans ondulés, convoque sur scène, la voix de quelques-uns, quelques-unes piochée dans les nombreuses interviews déjà réalisées. Il convoque leur voix et leur voix seulement, avec leurs fulgurances, mais aussi leurs bredouillements, hésitations et silences. Elles sont 16. 16 voix au total. 16 voix sans corps. La politique de la chaise vide de notre animateur performer donne plus de place aux mots et à leurs sens. On perçoit leurs univers, les petites histoires qui frayent ou pas avec celle de leurs romans. On entend leurs habitudes de travail qui parfois virent au tic. Du tac-o-tac, Richard, appelons-le Richard, il ne m’en voudra pas; Richard soigne la proximité avec une tenue, une retenue rare. Richard donc, distribue la parole, relance, apostrophe. Il les cuisine à basse température. De fait, l’ébullition ne peut-être que cérébrale. Une pensée à gros bouillon. Avec lui, ces faiseurs et faiseuses de livres (en français dans le texte) nous parle aussi bien de leurs ratures que de leur entourage, de leur éditeur, éditrices et de leur compagnonnage en eaux libres. Samuel Hirsch, complice discret, musicien-guitariste, glisse parfois des bribes de mélodie, des embryons de groove ou juste quelques notes éparses sur leurs réponses. Un souvenir de l’interview, croqué, projeté donne une profondeur à la scène. On est ami dans son studio, son boudoir à l’écoute de ces plumes qui se racontent. On est ami dans la confidence et Richard joue l’hôte, le maitre des lieux. S’il s’amuse de sa posture, il ne peut se défaire de son amour pour ses invité.e.s. car notre grand ordonnateur est amour et c’est bien de cela dont nous avons besoin ! (A 20h30 et 22h40 au Conservatoire Pierre Barbizet — 2 Place Auguste Carli — 13001. — Entrée libre.).
Culture Debout, 3ème et dernier volet au Parc Longchamps. Pour ce dernier volet du festival solidaire Culture Debout, direction l’Afrique ! Dès 19h résonneront avec Vagabondaz Dann Kabaré, les rythmes du rouleur, d’un kayamb, du piker (percussions) et les voix du maloya, la musique véhicule de paroles entre morts et vivants à La Réunion. A 20h le Sweet Street Opéra trace sa route en brousse, des airs des Beatles et autres faiseurs de pop, plein la tête. Pour la clôture de la soirée et du festival, les programmateurs ont fait confiance aux Lyonnais (pour faire court) du Supergombo et à son afro-funk !  Pour cela, ils méritent une rosette à la boutonnière ! (19h au Parc Longchamp — Au bout du boulevard éponyme — 13004 — Gratuit.)
L’art urbain est en festival à Port-de-Bouc. Ça s’intitule Les Nouveaux Ateliers et déroule sa prog pour la troisième année consécutive d’aujourd’hui au 4 juin. Une petite semaine — 6 jours (certains ont fait de grandes choses en 6 jours, parait-il…) — pour faire le point sur l’art urbain, le street-art en anglais dans le texte et ouvrir de nouveaux chantiers dans cette ville des environs immédiats de Fos, qui à chaque édition, gagne en poésie, rêves et couleurs. En effet, une dizaine d’artistes d’ici ou d’ailleurs y réalisent chaque année des fresques. Ainsi la Belge Iota, la marseillaise Kitsa, l’espagnole Lidia Cao, le toulousain Tarek Benaoum pour ne citer qu’eux, peindront durant les 6 jours de cette édition sur les murs port-de-boucains, pour l’éternité ou presque. Une table ronde est programmée le 1er juin. Elle pointera « l’influence du street-art sur l’identité d’une ville », tandis qu’un podcast audio réalisé tout au long de la manifestation par les équipes du Tsuvo Studio sera diffusé le samedi au camping Bottaï, accompagné d’une mini exposition retraçant cette nouvelle édition. la soirée se terminera par un DJ-set des Marseillais du Mobylette Sound-System. Chaque fin de journée, des concerts, spectacles de danse, de théâtre d’objets et même une batucada ponctuent les journées du festival. Tous les détails de la manifestation sont . (Du 30 mai au 4 juin à Port-de-Bouc — En accès libre.).
Recevez les trésors de la rédac. Inscrivez-vous à la newsletter Nova Selecta
d’écoute et de lecture
Ce contenu est génial, je veux le mettre au chaud
Quoi ? Vous ne faites pas partie de la Nova Family ?
ÉCOUTEZ DU BON SON AVEC UN PUR SON
Profitez des radios en qualité supérieure AAC 256, des bons plans exclusifs, de la newsletter Nova Selecta… Et construisez votre bibliothèque personnalisée.
Déjà inscrit ?
L’actu
Populaires
À propos

Normale
Supérieure
Bibliothèque

source

POST A COMMENT

0

PANIER Is Empty

No products in the cart.