m

Lorem ipsum dolor amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Baker

Follow Us:
+39 02 87 21 43 19
Mon - Fri: 07:00 am - 05:00 pm

Blog

Accueil   ok    Le jour où j'ai mangé un chien : tout l'art du faux-semblant en pâtisserie – Le Monde

Le jour où j'ai mangé un chien : tout l'art du faux-semblant en pâtisserie – Le Monde

Consulter
le journal
Julien Bayou estime qu’« il n’y a rien qui puisse laisser supposer une coalition » avec les écologistes
A l’Assemblée nationale, une semaine décisive pour le partage des postes-clés entre les oppositions et la majorité
Richard Ferrand s’est pris une veste, c’est peut-être un détail pour vous…
Législatives 2022 : comment l’enracinement du vote RN doublé de la vague de dégagisme a permis au parti de l’emporter dans l’Eure
Génération « Top Chef » : la jeunesse casse les codes de la gastronomie
Amazon tente de revenir dans la course sur le marché encore émergent de la livraison par drone
Energie : « L’inquiétude monte sur l’hiver prochain »
« Plus un hôpital fait appel à des consultants, plus son efficience diminue »
L’Europe peut-elle se passer du gaz russe ?
A Kharkiv, le difficile et impressionnant travail de retrait des explosifs
Roe vs Wade annulé : « C’est l’extrémisme à son paroxysme », dénonce Nancy Pelosi
Faim en Afrique : des médecins testent une nouvelle méthode qui pourrait sauver des milliers d’enfants
La Cour suprême aggrave l’affaissement démocratique des Etats-Unis
« Dans cette période critique pour la cohésion de la France, chacun doit être placé devant ses responsabilités »
« L’histoire de nos institutions et la place qu’y tient le président de la République ne favorisent pas la recherche du compromis »
« Pour les Ukrainiens, se priver de la culture russe serait un appauvrissement considérable »
Elvis Presley pris aux pièges du grand écran
« Cartes de fictions (XVIᵉ-XVIIIᵉ siècle) », de Roger Chartier : le paradoxe des cartes
« Summer of Revolution », sur France 5 : un été féministe qui va durer quatre ans
Trafic d’objets égyptiens : la famille Simonian au cœur de l’enquête qui éclabousse le Louvre
Olena Zelenska, de l’ombre à la guerre
S’aimer comme on se quitte : « On va au cinéma, au restaurant, mais il refuse qu’on se tienne la main dans la rue »
Le « cocktail de poche » de Pierre Gagnaire : « Les infusions, les décoctions, les rotateurs pour extraire des jus, ça m’emmerde, c’est pas moi »
Richard Ferrand s’est pris une veste, c’est peut-être un détail pour vous…
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Léo Bourdin
Une souris d’ordinateur, un bouledogue, un sac à main… Des artistes culinaires parviennent à égarer nos sens en proposant des créations comestibles en trompe-l’œil, bluffantes de réalisme.
Publié hier à 06h00 Temps de Lecture 4 min.
Article réservé aux abonnés
Hier, j’ai mangé un chien. Pas n’importe quel chien : un petit toutou pas bien gros, pas bien méchant. Il avait le poil ras et la robe marron fauve. Partout, sur son corps dodu, sa peau se plissait en formant des petits boudins de graisse à la vue fort appétissante. Etait-ce un bouledogue français, un carlin ou un terrier de Boston ? A vrai dire, au moment de lui asséner un grand coup de cuillère sur le haut du crâne, la question m’importait peu. Ce qui comptait, à cet instant précis, c’était d’apprécier la texture molle de sa chair et de me concentrer sur les différents parfums qui s’en exhalaient.
Tout s’est passé très vite – en l’espace de trois bouchées, l’affaire était pliée. Dépourvu de système nerveux, le petit chien n’a, quant à lui, pas souffert. Car d’un animal, il n’en avait que les traits et l’apparence… d’un réalisme pour le moins troublant. Poussé par la curiosité, je venais d’engloutir l’une des créations-phares de Long & Tee, un salon de thé parisien spécialisé dans les desserts en trompe-l’œil : une mousse au chocolat composée d’un mélange de chocolat, de sucre, de blancs d’œufs montés en neige, elle-même garnie d’un insert gélatineux aux fruits rouges.
L’envie m’était venue un peu par hasard, sérendipité aidant, en tombant sur « On en mangerait… ou pas » (« Is it Cake ? », en version originale), un show de télé-réalité culinaire qui met à l’honneur cette mode des faux-semblants pâtissiers. Chaque épisode de la série, diffusée sur Netflix depuis le mois de mars, se déroule de la façon suivante : sur la ligne de départ, une demi-douzaine de concurrents – pâtissiers amateurs ou professionnels – doivent d’abord déterminer lequel des six objets de la vie courante, présentés face à eux sur des pupitres rétroéclairés, est en réalité un gâteau.
On prend un malin plaisir à les voir hésiter entre le vrai et le faux, entre un sac à main au cuir luisant et une paire de baskets d’un blanc éclatant, une trousse de maquillage et un canard de bain en plastique jaune. A chaque mauvaise réponse, le présentateur brandit un couteau, passe l’objet à l’épreuve de la découpe et, en l’absence de génoise, de crème ou de cœur fondant, élimine un à un les candidats.
Ceux qui trouvent la bonne réponse, en revanche, se qualifient pour l’épreuve suivante : un atelier pâtisserie de huit heures pendant lequel ils devront concevoir leur propre création en trompe-l’œil. Au terme de l’épreuve, les gâteaux hyperréalistes sont soumis à l’examen d’un jury qui, lui aussi, devra trouver l’intrus comestible parmi une sélection d’objets fonctionnels. Le candidat qui parvient à tromper l’expertise du jury repart avec un chèque de 50 000 dollars (environ 47 500 euros) et se qualifie pour la finale qui lui donnera une chance, en fin de saison, de soulever le trophée (mangeable, forcément) de champion.
Il vous reste 55.5% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Guides d’achat
Comparatif « Wirecutter ». Pour une cuisine bien organisée, nous avons testé les meilleures boîtes de stockage des produits d’épicerie, comme le sucre, la farine, les pâtes ou les lentilles. Ces aliments non périssables, achetés en vrac par exemple, gagnent à être stockés dans des contenants empilables en plastique durable, hermétiques, et favorisant la conservation. Nous avons testé des modèles de Rubbermaid, Oxo, Cambro, Oggi et autres, voici nos préférés.
Trois médecins spécialistes de la protection maternelle et infantile alertent sur les risques liés à la privatisation des services consacrés aux tout-petits.
Comparatif « Wirecutter ». Si vous le choisissez bien, c’est un achat que vous ne ferez qu’une fois dans votre vie. Un poivrier se doit d’être solide, simple d’utilisation et d’offrir différentes options de mouture pour révéler tout l’arôme des grains fraîchement moulus. Cocorico : le meilleur demeure le moulin à poivre Peugeot, bien de chez nous.
Comparatif « Wirecutter ». Un babyphone permet de surveiller bébé à distance pour dormir plus sereinement la nuit et vaquer à ses occupations pendant la sieste. Nous avons testé la portée, la qualité d’image, le mode nocturne et l’ergonomie de 10 produits : voici nos choix.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

POST A COMMENT

0

PANIER Is Empty

No products in the cart.