m

Lorem ipsum dolor amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Baker

Follow Us:
+39 02 87 21 43 19
Mon - Fri: 07:00 am - 05:00 pm

Blog

Accueil   ok    Foires d'empoigne sur le marché de l'art – Le Monde

Foires d'empoigne sur le marché de l'art – Le Monde

« L’Europe est peuplée de gouvernements sans majorité »
Loïg Chesnais-Girard : « L’opposition constructive n’est pas une faiblesse »
Grande coalition ou accords au cas par cas ? Emmanuel Macron en quête d’une voie de sortie pour gouverner
L’actualité politique en direct : Emmanuel Macron va s’exprimer à 20 heures, annonce l’Elysée
La pagaille à venir dans les aéroports d’Europe
Amazon tente de revenir dans la course sur le marché encore émergent de la livraison par drone
« Le transport de voyageurs est arrivé au bout d’une logique de masse et de flux tendus »
« La France a engagé une réflexion sur l’importance de garantir le plus haut niveau de sécurité aux citoyens dans la vérification de leur identité numérique »
« La situation est désastreuse » en Afghanistan, touché par un violent séisme
Ukraine-Russie : la guerre peut-elle provoquer une famine mondiale ?
Avec la canicule, va-t-on manquer d’eau pour nourrir la France ?
Faim en Afrique : des médecins testent une nouvelle méthode qui pourrait sauver des milliers d’enfants
Assemblée nationale : le nécessaire apprentissage du compromis
« Pour l’Ukraine, la disette de succès militaires rend indispensable la reconnaissance du statut de candidat à l’Union européenne »
« La guerre est romancée dans les livres et les films, mais, quand tu as un copain qui part, c’est tout sauf romantique »
Loïg Chesnais-Girard : « L’opposition constructive n’est pas une faiblesse »
Le Covid-19 a fait perdre 19 milliards d’euros aux cinémas en Europe
« Le Pays des phrases courtes » : la fantaisie lucide de Stine Pilgaard
« Mauvaise graine », sur France Inter : Inès Léraud, « l’Erin Brockovich de la Bretagne »
Patrimoine : la Cour des comptes s’alarme de l’état « préoccupant » des monuments de France
Qui est vraiment Aurélien Taché, ex-député macroniste réélu sous les couleurs de la Nupes
Olena Zelenska, de l’ombre à la guerre
S’aimer comme on se quitte : « On va au cinéma, au restaurant, mais il refuse qu’on se tienne la main dans la rue »
Eperlans frits, pommes de terre et aji amarillo : la recette de Daniela Lavadenz
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Temps de Lecture 11 min. Read in English
Réservé à nos abonnés
EnquêteLes quelque 400 foires d’art contemporain mondiales se livrent concurrence pour attirer les plus grands collectionneurs, les galeries les plus prestigieuses et assurer d’importantes retombées économiques.
Le 14 juin, sur le vaste parvis gris de la Messeplatz, à Bâle, aura lieu le même rituel annuel. Une foule disciplinée guettera l’ouverture des portes de la foire suisse Art Basel, l’événement majeur du marché de l’art contemporain, qui rassemble l’élite des marchands – soit quelque 300 galeristes du monde entier – et le gotha des collectionneurs, flanqués de leurs advisors, ces conseillers qui signalent les œuvres à ne pas rater.
Ces centaines d’acheteurs arrivent dès 10 heures pour un petit-déjeuner arrosé au champagne. Le temps pour ces invités triés sur le volet de croquer des brochettes de fruits et des mini-viennoiseries, avant d’arpenter, une heure plus tard, les deux étages de la foire. Ils le savent, les amateurs moins en vue, ceux qui n’achètent pas avec la même régularité ni à des prix aussi élevés qu’eux, ne pourront pénétrer dans les lieux que le lendemain à 17 heures. Et le grand public, lui, devra attendre deux jours de plus, tout en s’acquittant de 65 francs suisses (63 euros), pour entrevoir des œuvres pour la plupart déjà vendues.
Mais, même chez les privilégiés, il existe toujours plus VIP que soi. Ce 14 juin, dans un espace privatisé d’une des deux halles d’Art Basel, consacrée aux œuvres de format XXL, un autre groupe, encore plus sélect, devisera autour d’un petit déjeuner, lui aussi arrosé : les global art patrons.
Ces collectionneurs cinq étoiles ne sont pas les premiers dans les hit-parades de l’opulence – Jeff Bezos, par exemple, n’y figure pas. En revanche, on les dit « engagés », selon la formule consacrée. Engagés à acheter, bien sûr, mais aussi à montrer leur collection au public, à la prêter pour des expositions. Et, enfin, à défendre une certaine vision de l’art, jugée audacieuse.
Parmi ces 172 global art patrons, on repère ainsi Christian Boros, le collectionneur allemand qui a transformé un colossal bunker berlinois en musée privé. Ou Edythe Broad, la veuve d’Eli Broad, milliardaire californien, cofondateur de l’empire immobilier Kaufman & Broad, qui a refaçonné le visage artistique de Los Angeles (avec le MoCA, Museum of Contemporary Art). Y figurent également quelques Français, comme Guillaume Houzé, de la famille propriétaire des Galeries Lafayette et créateur du centre d’art Lafayette Anticipations, ou encore Laurent Dumas, patron du groupe immobilier Emerige.
Ce qui se joue dans ces cocktails de Bâle est le cœur du réacteur d’un marché de l’art florissant. Ce sont dans les foires que s’établissent la réputation des marchands, la cote des galeristes
Il vous reste 84.6% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

POST A COMMENT

0

PANIER Is Empty

No products in the cart.